historique

 
Bref historique de
T.S. Simms & Co., Limitée
Thomas Stockwell Simms
Les débuts de la société Simms remontent à 1866, alors que Thomas Stockwell Simms, un vétéran de la guerre civile des États-Unis, investit la totalité de sa solde de soldat dans une petite manufacture de pinceaux et de balais de Portland, dans le Maine. En 1872, la jeune entreprise décide de déménager à Saint John, au Nouveau-Brunswick, qui est à l’époque une ville portuaire bourdonnante et renommée mondialement pour ses chantiers navals. Thomas Simms est un homme remarquable et déterminé, qui surmonte de nombreuses épreuves, dont la mort de deux épouses et le grave incendie qui décime son usine. Malgré tout, il n’abonne jamais et l’entreprise poursuit sa croissance.
Il parcourt le monde et est l’un des premiers fabricants de pinceaux à visiter la Chine au début des années 1900 pour y acheter sur place les soies pour ses pinceaux. Il est également actif dans le Mouvement des Missionnaires laïques. Témoignage de son implication soutenue dans le mouvement et de son dévouement, l’église Simms Memorial Baptist en Inde existe toujours aujourd’hui, et sa congrégation est plus importante que jamais.
À sa mort en 1908, c’est son fils Lewis Wesley Simms qui prend la relève à la barre de l’entreprise, et c’est durant un demi-siècle qu’il en sera le président. LW est un homme dynamique et influent. Il poursuit l’œuvre de son père et transforme l’entreprise régionale en une société d’envergure nationale, notamment en favorisant l’automatisation des procédés de fabrication de ses pinceaux. Il acquiert une notoriété dans tout le pays, tant au sein de l’industrie que du monde des affaires canadien. On l’honore d’ailleurs de façon remarquable en le nommant président de l’Association des manufacturiers canadiens et président de la Chambre de commerce du Canada.
Lewis Wesley Simms
Il est intronisé à titre posthume au Temple de la renommée des affaires du Nouveau-Brunswick et à celui de l’Association canadienne des fabricants de produits de quincaillerie et d’articles ménagers. L.W. Simms est considéré comme un chef de file visionnaire, tant en affaires qu’en matière de relation avec les employés.
Thomas Stockwell Simms II
À son décès en 1957, c’est son fils Thomas Stockwell Simms II qui prend la relève et assure la présidence de l’entreprise, durant une période où elle connaît d’importants changements. Il chapeaute notamment l’implantation d’une division pour la machinerie, l’acquisition de la société torontoise Boeckh Company, une entreprise de fabrication de pinceaux bien établie, et l’association de Simms avec Mosley-Stone, un réputé fabricant de pinceaux en Angleterre. Outre ces grandes réalisations, c’est un homme très respecté par ses employés, qui apprécient sa gentillesse ainsi que l’intérêt personnel qu’il démontre à chacun d’eux. Il se retire au début des années ’70 et décède en 1998.
Aujourd’hui, l’entreprise appartient toujours à la famille Simms, qui en assume encore entièrement la gestion. Son président actuel et arrière-petit-fils de son fondateur, Thomas Stockwell Simms III, poursuit la tradition de qualité et d’intégrité qui constitue les fondements de l’entreprise. La société s’est confortablement positionnée pour l’avenir, notamment grâce à une main-d’œuvre expérimentée et stable, à une gestion rigoureuse, à des systèmes informatiques de pointe, à un marchandisage attrayant et efficace, à la grande capacité de l’usine rendue possible grâce à l’acquisition d’équipement perfectionné, ainsi qu’à l’importance accordée à l’innovation et au développement de nouveaux produits. Thomas S. Simms
L’entreprise doit en grande partie son succès à sa réputation de fiabilité et d’éthique commerciale, ainsi qu’à sa tradition de qualité et de service.
 
Lignes sans frais:   Téléphone:   1-800-561-9100   Télécopieur:   1-888-756-0533
Siège social:   560 rue Main, Suite 320, Saint John, N-B, Canada  E2L 4C5
Dernière modification:  novembre 2016